Reconnaissance et désymbolisation: le statut de l'identité dans l'histoire occidentale