La personnalisation du cinématographe: Fregoli et son "Fregoligraph"