Sur une limite d'intégrales polynomiales du calcul des variations